Soins et prise en charge de la dépendance

Ces quelques aperçus vous permettront de connaître l’étendue de notre savoir-faire en y découvrant le sérieux de notre démarche et de notre équipe de soignants, formées et dévouées au service des personnes âgées.

La sécurité

La garantie de la sécurité physique des personnes est une priorité.

Un suivi de l’évolution des dispositions réglementaires afin de s’assurer de la conformité de l’établissement à ces normes est une de nos préoccupations permanentes.
L’ensemble de nos activités est contrôlé périodiquement par les autorités compétentes : (INAMI, REGION WALLONNE, AFSCA, Service Régional Incendie, Services Communaux…) ainsi que par des sociétés mandatées par nos soins afin d’inspecter nos installations (AIB, chauffagiste, ventilation, électricité, sécurité incendie…)

Les soins

Parallèlement au confort hôtelier, l’Age Tranquille garantit à chaque pensionnaire, quelle que soit la pathologie dont il souffre, un vrai suivi médical et paramédical permanent et de qualité.

Nous mettons à la disposition, de chaque pensionnaire, notre équipe d’infirmières, kinésithérapeutes, dentiste, pédicure, ergothérapeutes et aides-soignantes spécialement formées dans les nombreux domaines inhérents à la gériatrie.

Chaque pensionnaire est pris en charge par un médecin.

Il est à savoir, que notre activité s’inscrit dans une volonté d’évaluation et d’amélioration continue de la qualité au sein de l’établissement.

Cette politique vise à assurer la sécurité et la qualité des soins, donnés aux patients, en perfectionnant nos pratiques professionnelles, par le biais de formations continues, notamment en matière de soins palliatifs et de soins pour les patients déments, suivies par l’ensemble des praticiens de l’art infirmier et des aides soignants.

Au-delà de ces aspects techniques, qui sont quand mêmes très importants, une place prioritaire est accordée à chaque résident et à chaque patient, afin que sa satisfaction soit optimale.

L’équipe pluridisciplinaire agit en ce sens, sous la conduite du Médecin Coordinateur et de la Directrice Nursing de l’Etablissement.

Soins personnes agées

Lutte contre la douleur

La prise en charge de la douleur est une préoccupation quotidienne des médecins et de l’équipe soignante, car les douleurs chez la personne âgée ne sont pas isolées mais surviennent souvent dans un contexte d’incapacités motrices et mentales rendant aléatoire la communication de la plainte.

Des moyens d’évaluation ainsi que des moyens thérapeutiques sont proposés et adaptés à chaque personne afin de soulager ces douleurs de manière efficace.

La solution médicamenteuse n’est pas la seule, il peut y avoir un besoin d’écoute, de considération, de présence, et de validation des ressentis.

La Psychologue de l’âge tranquille, intervient en ce sens pour aider nos Résidents ; face au mal-être du vieillissement ou du handicap ; par un soutien et une écoute.

Les soins en Résidence services

Sur prescription médicale et après obtention d’une prise en charge, des soins quotidiens peuvent être dispensés par notre personnel qualifié (infirmières ou aides soignantes) qui assure les soins d’hygiène et de nursing 7 jours sur 7 et 24h sur 24h, ou à la demande par un service extérieur de soins à domicile.

Le personnel médical et paramédical

Une Ecoute et une Disponibilité permanentes sont assurées au quotidien par une équipe souriante, qui accompagne, aide et rassure les Résidents dans les actes de leur vie quotidienne.

L’équipe paramédicale, assurant une prise en charge globale et personnalisée de la personne âgée est composée d’infirmières et d’aides sanitaires qui soignent et aident les Résidents en fonction de leur état de dépendance.

Le viellissement necessite une médecine spécifique, la gériatrie; qui est rendue necessaire par certaines carractéristiques de la Personne Agée ainsi que certaines spécificités de leur prise en charge.

Le maintien de l’autonomie est une priorité.

L’équipe pluridisciplinaire agit en ce sens, sous la conduite du Médecin Coordinateur et de la Directrice Nursing de l’Etablissement.

Personnel paramédical

La maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée est aujourd’hui l’une des premières causes de démence et de perte d’autonomie de la personne âgée

Elle entraîne chez la personne atteinte,quels que soient l’âge et le degré de sévérité de la maladie, une perte progressive de ses capacités cognitives et/ou fonctionnelles la rendant vulnérable. Concrètement, cette maladie qui altère les capacités de mémoire, entraîne une perte des repères dans le temps et l’espace, et provoque une diminution progressive de l’autonomie fonctionnelle, sociale et relationnelle des personnes

La reconnaissance de leurs besoins et attentes, confronte les professionnels et la famille à une adaptation nécessaire de leurs compétences et de leurs ressources.

Ainsi, la confusion, la désorientation, la maladie d’Alzheimer ou toute autre forme de démence sont des difficultés auxquelles sont confrontés de plus en plus de malades et de familles.

Afin de répondre à ces problématiques, des formations régulières s’adressent à l’ensemble du personnel de soins (infirmières, aides-soignantes, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue), mais aussi au personnel technique (femme de ménage…), qui se trouve être de fait en relation avec les résidents.

Aussi, notre établissement propose un accueil adapté pour les soins et le suivi de ces personnes en concertation étroite avec le Médecin Coordinateur et la Psychologue de notre Maison de Repos

Alzheimer

La fin de vie et les soins palliatifs

L’accompagnement et l’écoute sont des actions mises en place continuellement.

La majorité des personnes sont à même de participer au processus décisionnel relatif à leurs soins. Dans l’optique d’une détérioration de l’état général ou/et à une perte des capacités de communiquer ou de prendre des décisions, la prise en compte des souhaits éventuels de ces personnes par rapport aux soins et traitements, doit être anticipé et recherché.

Une psychologue, salariée de la Résidence, est présente afin d’accompagner les Résidents et leur famille.

Nos objectifs sont de soulager la douleur physique (maladie, image corporelle, et de prendre en compte la souffrance psychologique, (peurs, perte autonomie,..), socioculturelle (perte de l’emploi, rôle familial, …) et spirituelle (sens de la vie, la mort, …) afin de préserver la meilleure qualité de vie.

La psychologue

Les  personnes âgées souffrent généralement de démence ou de maladies dégénératives des fonctions intellectuelles, et la dépendance et la proximité de la mort engendrent pour elles des souffrances qu’elles doivent verbaliser.

Le psychologue est alors le meilleur interlocuteur pour les écouter. Sa place est essentielle pour la vie de la personne âgée en institution.

Il peut dédramatiser l’entrée de la personne en établissement, l’aider à s’adapter à sa nouvelle vie, à faire le deuil de la précédente, établir un diagnostic de ses capacités psychiques, écouter son mal-être face au vieillissement ou au handicap, la soutenir chaque fois que nécessaire, mettre en place des ateliers mémoire, de stimulation, des groupes de parole, l’aider à se préparer à la mort et, si des liens de confiance se sont tissés, l’accompagner en fin de vie.

Bref, il peut lui permettre de s’accepter et de vivre au mieux sa nouvelle vie, au sein de la maison de repos.

Le travail du psychologue est également important pour les familles, souvent en désarroi ; ainsi que pour l’ensemble de notre Personnel qui œuvrent chaque jour auprès de nos Résidents.

Accueil individualisé pour l’arrivée de chaque Résident

Cette première prise de contact se centre sur:

  • le vécu de l’entrée, les ressentis associés
  • les représentations de la Maison de Repos
  • le vécu de la perte du domicile et des affaires personnelles
  • les points positifs et négatifs de l’institutionnalisation

Réalisation d’une projet de vie avec le Résident, reprenant des éléments de vie antérieure afin de cibler ses besoins et ses attentes.

Objectifs: Exprimer et légitimer les vécus, favoriser l’entraide et les liens sociaux, rechercher des stratégies d’adaptation, être acteur et non spectateur à la vie de la Maison de Repos.

Prise en charge psychologique individuelle

La psychologue rencontre chaque Résident, en fonction des situations de travail sur:

  • les questions de la mort
  • les deuil
  • l’acceptation de la maladie
  • les stimulations sensorielles
  • l’image de soi

La psychologue apporte également un soutien psychologique aux familles et au personnel et tend à favoriser la triangulation soignant/Résident/famille.

Objectif: Permettre au Résident d’avoir un espace de parole, dans lequel il puisse se déversser émotionnellement tout en se sentant écouté et pris en considération. Travail sur l’image de soi en l’aidant à retrouver ses propres capacités cognitives.

Ateliers neuropsychologiques

Travail autours de différentes fonctions cognitives:

  • le jugement
  • le raisonnement
  • le langage
  • l’orientation
  • la mémoire à court et à long terme

Objectifs: A l’aide de tests neuropsychologiques et d’entretiens, évaluer les fonctions cognitives du Résident afin d’améliorer sa prise en charge et donc de stimuler les réseaux neuronaux peu ou pas atteints. Tout ceci en favorisant l’image et l’estime de soi

Psychologue

La Logopède

Notre Logopède; salariée par la Maison de Repos; intervient pour traiter les troubles de la communication (de la parôle, de la voix et du langage oral, de la déglutition…) chez nos Résidents suite à un éventuel accident vasculaire cérébral (AVC) ou d’un traumatisme crânien ou de pathologies liées à des maladies neuro-dégénératives.

Les séances de relaxation

Atelier proposé et dirigé par la psychologue de notre Maison de Repos et de Soins

Effectifs : par groupe de  Résidents
Déroulement de la séance: 1 heure dans une petite pièce

  • Le jour/date/saison
  • Présentation des prénoms
  • Humeur avant le déroulement de la séance: content/triste/colère
  • Réflexion sur le pourquoi de cette rencontre
  • Questionnements: “qu’est-ce que la relaxation?”, “quel est le style de musique utilisé?”
  • Ecoute d’extraits de musique sur le thème de la relaxation
  • Exercices basés sur la relaxation; fermer les poings et les relâcher tout doucement, inspirer, expirer, prendre les mains de ses voisins, les serrer et les relâcher tout doucement, fermer les yeux essayant d’imaginer un scénario agréable, massage des tempes …tout ceci accompagné de musique relaxante
“je respire donc je vis”

Objectifs
Etablir une relation favorable du sujet avec son corps par la contraction et le relâchement, d’échanger avec autrui ce vécu somatique, de réduire les tensions, d’aller à la redécouverte de soi en redécouvrant des sensations oubliées et donc aller vers une restauration narcissique. Enfin elle permet de réduire l’angoisse

Projet de vie

La Résidence l’Age Tranquille propose un lieu de vie adapté, destiné à maintenir le plus longtemps possible les capacités motrices et intellectuelles des personnes âgées.

Notre concept architectural vise à favoriser leur autonomie et à créer un espace sécurisantlaissant le maximum de liberté.

Notre projet de vie est centré sur le Résident avec trois points principaux qui méritent de faire l’objet d’une explication.

Ces 3 points sont une sorte d’objectifs généraux à savoir:

L’accueil du nouveau Résident, ceci afin d’éviter la rupture ou le déracinement et lui permettre de conserver son identité. Celui-ci doit être adapté à leurs problématiques personnelles mais aussi à une déculpabilisation des familles

La “sécurisation” du Résident, non pas au sens technique qui va de soi, mais au sens psychologique du sentiment : sentiment de protection, qui doit aller de pair avec le sentiment de liberté.

Le respect de la Personne Agée doit être garanti, afin qu’elle conserve son identité et retrouve des habitudes de vie propres.

L’Etablissement doit alors apporter une réponse à des personnes dont les handicaps et les vécus antérieurs sont divers. Ceci ne peut se faire sans un projet de fonctionnement auquel doit participer le Personnel.

Notons enfin que le projet de vie se doit d’être évolutif dans le temps. Il sera donc l’objet d’évaluations afin de permettre un réajustement des objectifs et des actions mises en place.